7 acronymes fétichistes populaires à connaître !

Lorsqu’on est en chat ou en webcam, on utilise parfois des raccourcis, des abréviations et des acronymes pour écrire vite. Pour un néophyte, le langage peut donc sembler parfois un peu « barbare » et incompréhensible. On les décrypte pour vous.

acronymes-job-camgirl

Suivant les univers, on y trouve différents langages. Et le monde de la pornographie, du charme et de l’érotisme n’y fait pas exception, surtout sur Internet. Et particulièrement dans le monde du fétichisme. Il faut donc en apprendre les codes si vous souhaitez vous positionnez sur cette niche.

1 – Les bases : BDSM

Rappelons d’abord les bases du BDSM, acronyme de Bondage, Discipline, Sadisme, Masochisme. Probablement le plus connu d’entre tous, même du grand public. Ce monde regroupe à lui seul une infinité de préférences et de déviances en tout genre, de la plus soft à la plus hard, qui sont résumées par des acronymes que vous allons voir tout de suite.

 

2 – SPH : Humiliation de petit pénis

On parle ici de soumission. Ceux qui vous font cette demande ont besoin qu’on les humilie en leur disant qu’ils ont un petit pénis. Vous devez leur reprochez et vous moquez de leur manque de virilité, que ce soit vrai ou pas. N’hésitez pas, lâchez-vous.

 

3 – BBC : Grosse Bite Noire (big black cock)

Là encore, c’est une histoire de soumission et d’humiliation. Ils souhaitent se faire rabaisser par une grosse queue noire (idéal si vous avez un gros gode noir près de vous). Donnez beaucoup de détails dans la façon dont vous l’utiliseriez sur lui ou sa compagne (car il serait incapable de la satisfaire). On en revient à la virilité et non à la sexualité de l’internaute. Vous pouvez les menacer en le mettant en gode-ceinture et les intimider. La BBC est une demande populaire dans un «fantasme de cuckolding» – dans lequel un homme se voit esclave de sa femme ou d’une autre femme. Obligé de la regarder faire l’amour avec des hommes supérieurs et, s’il est chanceux, de «nettoyer après» ou de prendre part à d’autres activités humiliantes ou sensuelles.

 

4 – CEI : Instruction de manger du sperme (Cum Eating Instruction)

Non pas vous, eux. Ces adeptes souhaitent que vous leur ordonniez de manger leur propre sperme. Non pas qu’ils en aient vraiment envie mais l’idée seule de les y obliger les excite. Peu importe la taille du verre, il faudra surtout les diriger. Comment, quand éjaculer, quelle tenue porter à ce moment là, quelle position prendre, … Ils n’attendent que ça. Jouez aussi sur l’appartenance en leur disant que vous dominez et que vous êtes la maîtresse à bord. Tout vous appartient.

 

5 – JOI : Jerk Off Instruction

Les amateurs de JOI sont à vos ordres et à votre écoute. Ils sont soif d’instructions et ils veulent des ordres précis pour savoir quoi faire et comment. Dites leur de quelle façon se branler, comment se toucher, … Ils veulent que vous soyez à l’attention de leur pénis, que vous en preniez soin, même virtuellement.

 

6 – CBT : Torture Cock & Ball

Ici, on porte son attention sur le pénis et les couilles. On les titille, on les torture et ils adorent ça. Il y a deux types d’adeptes : ceux qui savent précisément ce qu’ils veulent, et ceux qui ne sont pas encore préparés à ce genre de pratique. Plus vous les inciterez à utiliser des objets dans leur environnement, plus ils pourront être satisfaits, à condition d’être directive là aussi. Si vous manquez d’idée, les simples chocs marchent aussi car la douleur reste importante.  Si vous n’êtes pas habitué à la torture de queues et de boules, faites bien attention à la complexité avec laquelle vous infligez leur punition. Assurez-vous également de lire les règles si vous travaillez pour un site de webcams, certaines d’entre elles interdisant la TCC à leurs modèles et à leurs clients.

 

7 – CFNM : Clothed Female, Naked Male

Oui le titre est un peu contradictoire mais l’explication est simple. L’homme est nu et vous êtes habillée. Il se sent alors « démuni » et est excité par cet état de dénuement. Cela montre que vous êtes dans le contrôle, contrairement à lui, vous dominez, vous le dominez. Si ils peuvent avoir du plaisir dans une conversation gratuite, ils auront encore plus de gratifications dans une conversation payante, où vous pourrez leur offrir des « récompenses » pour leur soumission et en leur accordant toute votre attention.

acronymes-job-camgirl-2

 

BONUS

Il y a encore tellement d’abréviations que nous pourrions aborder qu ‘on vous offre un petit bonus pour vous faciliter le chemin ou pour celles qui iront plus loin. Sissification, cuckolding, tabou (en général âge ou inceste), chantage, blasphème, tabagisme, pieds / talons hauts, chevillage, “femdom” (domination féminine) et “findom” (domination financière) et plus encore …

– DDP (double digit pénétration) : termes désignant les dominatrices dites “enculeuses” qui acceptent de mettre des doigts dans l’anus de son partenaire. On est entre le GSM (voir ci-dessous) et le fist-fucking.

– GSM : G-Spot Massage (massage du Point G),désigne habituellement le massage prostatique. On parle aussi de “Digits”(femmes fouilleuses). Le GSM peut être aussi infligé à une soumise mais il semblerait que ce soit plus rare.

DWT (DamenWaschescheTrager) mais on parlera plutôt de CD (CrossDressing), un fétichiste transformiste ou sacher masochiste que l’on peut rapporter à la sissification, féminisation ou plus simplement travestissement.

– RPG (Role Playing Game ): Jeux de rôle plutôt utilisé dans le cadre du scénario BDSM, mais qui peut également être mis à l’œuvre dans une sexualité plus classique, notamment s’il y a dresscode.

– Fantasmeurs : Termes utilisés par les dominatrices pour désigner les velléitaires, c’est-à-dire les soumis excités par l’échange de mail mais qui ne passe pas à l’action. Dans le monde de la prostitution, on parle de “kangourou”, des hommes qui tournent autour des prostitués dans la rue sans les consulter.

– Les “labos” de dominas : Équivalent de “donjon” de l’urophilie, une domina qui a un laboratoire est généralement une maîtresse qui y organise des jeux de pisse.

– FJ (le Foot Job) qui désigne le fait de branler le pénis de son courtisan à l’aide de ses pieds. On parle aussi parfois de Bootjob (“pénétration” entre 2 bottes) ou legjob (niquage de jambe). Ces activités sont habituellement des pratiques assorties d’humiliations verbales.

acronymes-job-camgirl-bdsm

Maintenant que vous avez le vocabulaire de base, vous allez pouvoir vous constituer une bonne base d’abonnés en fonction de vos envies. Et si vous désirez tester tout de suite sur votre plateforme favorite, il suffit de vous rendre sur votre compte !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *